Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma vie, son blog

Ma vie, son blog

Bonjour, Je m'appelle Victor LADOU. J'ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Et aujourd'hui, vous découvrez mon blog...


La malédiction - 2

Publié par Victor Ladou sur 18 Mars 2016, 16:17pm

Catégories : #Ma vie son oeuvre

La malédiction - 2
Mé Damné ! Mildiou ! Macarel ! Ou si vous préférez, putain de bordel de merde ! J’y crois pas ! Je tombe des nues ! J’hallucine ! Elle m’a largué la salope, et comme une grosse merde en plus ! Alors là, si elle croit que je vais me laisser faire, elle se met le doigt dans l’œil jusqu’au coude.
 
Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU. J’ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Je suis brun aux yeux verts. Et aujourd’hui, je me venge.
 
Maintenant que j’ai récupéré une connexion internet, j’utilise mon moteur de recherche préféré pour trouver les ingrédients nécessaires afin de lancer une malédiction digne de ce nom.
 
Je suis furieux !
 
Je la trouve au détour d’un obscur forum sur l’excellentissime série « Supernatural ». Le sort est assez simple, on mélange plusieurs ingrédients dans un récipient et y on brûle le parchemin contenant la malédiction en prononçant le sort en latin.
 
Bon, les ingrédients sont plutôt faciles à récupérer (merci une fois encore à mon oncle Gaston qui m’a offert le kit du petit chimiste pour mes huit ans). La mixture est vite prête. Il ne me reste plus qu’à écrire la malédiction.
 
« Tout d’abord, elle va passer une très mauvaise nuit à se tourner et se retourner sans trouver de position confortable.
Que les deux faces de ses deux oreillers soient toujours chaudes.
 
Puis, avant même de se lever, elle va attraper son téléphone afin de consulter les notifications sur un célèbre réseau social, car aujourd’hui, c’est son anniversaire.
46 notifications.
Excellent.
Dont 43 pour des jeux et 3 pour apprendre que tel ou tel abruti a aussi commenté une photo qu’elle a déjà commenté il y avait plus d’un an.
Bien fait pour elle.
 
Puis, son téléphone va vibrer signalant qu’il n’a presque plus de batterie. Alors qu’il vient de passer toute la nuit à charger, branché sur le fil qui lui-même, s’était débranché pendant la nuit.
Je suis trop méchant.
 
Ensuite, elle va se lever et se faire une bonne tasse bien chaude de café. Trop chaude. Beaucoup trop chaude.
 
Elle va alors décider de la laisser refroidir et de mettre à parti ce temps là pour se doucher et faire sa toilette.
Une fois habillée, en sortant de la salle de bain, la première chose que son pied touchera sera un point humide.
Cette petite flaque de rien du tout, traversera et trempera en un instant sa chaussette propre et neuve.
 
Elle devra alors en changer et se préparera alors à partir quand elle se rappellera qu’elle n’a pas encore but son café qui aura eu plus que le temps de refroidir.
Il sera glacial.
Je suis machiavélique.
 
Elle sortira passablement énervée et marchera dans la rue en direction de la plus proche boutique vendant du café à des prix exorbitants et massacrant allègement le prénom de ses clients en les inscrivant sur les gobelets.
 
Ses nouvelles chaussettes auront légèrement vrillé dans ses chaussures et la sensation sera particulièrement désagréable.
Je suis sadique.
 
Elle rentrera dans le magasin et se glissera dans la file la plus proche.
Qui n’aura toujours pas bougé au bout de 5 minutes, contrairement à la file voisine.
Excédée, elle changera de file d’attente qui se mettra alors à ralentir mystérieusement pendant que sa voisine semblera réintégrer l’espace-temps normal.
Un classique de la méchanceté.
 
Enfin servie, elle sortira et les fils de ses écouteurs seront violements arrachés de ses oreilles lorsqu’ils se coinceront dans la poignée de la porte.
 
Elle ira directement à son bureau et arrivera juste à temps pour le début de la réunion.
Lorsqu’elle s’assiéra, le fauteuil en cuir émettra un bruit plus que suggestif et tous les regards se tourneront vers elle.
 
Elle rira en disant que c’était le fauteuil et s’échinera en vain à essayer de reproduire l’imitation de flatulence sans aucun succès.
Bruit qu’il répétera par contre à la perfection lorsqu’elle se lèvera pour prendre la parole dans le but de convaincre les investisseurs du sérieux de son projet.
Je suis la pire ordure.
 
Enfin, la pendule marquera l’heure tant attendue de la délivrance et elle pourra rentrer chez elle, non sans avoir passé toute la journée à sentir son portable vibrer et à le sortir systématiquement sa poche avant de se rappeler amèrement qu’il n’avait plus de batterie.
 
Elle ouvrira sa porte, essayera d’allumer la lumière en vain.
Et en plus, les plombs ont sauté.
 
Folle de rage, elle se ruera sur le seul appareil qui marche avec des piles afin de se calmer les nerfs dessus grâce à ses vibrations finement orientées…
 
Elle sera couchée sur son canapé, l’instrument de plaisir remplissant parfaitement son office (ainsi que son orifice).
Et pile au moment où elle sera sur le point d’exploser de plaisir, sa porte la devancera et des pompiers en surgiront, suivis de près par ses parents et une partie de ses amis inquiets de ne pas la voir arriver à sa fête d’anniversaire surprise. »
 
Voilà.
Tout est prêt.
Je commence le rituel et tout se passe merveilleusement bien.
 
Devant tant de génie maléfique, je me demande si je ne vais pas profiter de cette rupture pour opérer une reconversion professionnelle…
 
Quelques temps plus tard, je croise un ami commun qui m’apprend que Zoé (33ans-1m66-55 kilos) n’arrive plus à synchroniser ses sous-titres avec les vidéos qu’elle télécharge.
 
Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU. Et je suis un grand marabout…

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents