Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma vie, son blog

Ma vie, son blog

Bonjour, Je m'appelle Victor LADOU. J'ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Et aujourd'hui, vous découvrez mon blog...


La règle

Publié par Victor Ladou sur 3 Mars 2017, 16:17pm

Catégories : #Ma vie son oeuvre

La règle

Il existe une règle implicite qui dit que si deux hommes se rencontrent dans un lieu exigu et qu’au moins l’un d’eux a son pénis visible, l’autre ne regardera pas cette partie de son anatomie. Sauf si les deux hommes sont gays, ou participent à une orgie sexuelle ou encore si l’un des deux est le médecin de l’autre.

 
Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU. J’ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Je suis brun aux yeux verts. Et aujourd’hui, je me suis fait ouvertement draguer.
 
Il existe une règle implicite qui dit que si deux hommes qui ne se connaissent pas se retrouvent aux toilettes, ils doivent toujours, dans la mesure du possible, laisser au moins un urinoir de libre entre eux pour respecter leur intimité.
 
L’autre jour, j’étais tranquillement installé sur un appareil de cardio, type tapis de course ou vélo elliptique, quand une belle jouvencelle est venue s’installer sur celui se trouvant juste à côté du mien alors que d’autres étaient libres.
 
Et malgré mes écouteurs profondément enfoncés dans mes oreilles, elle a commencé à me parler, et ses gestes exagérés faisaient chalouper dangereusement son arrière-train. Et sa poitrine se balançait bien plus qu’il n’est de raison sur ce genre d’appareil.
 
Et lui faisant remarquer qu’elle risquait de se blesser à osciller autant, elle me répondit qu’elle espérait que je viendrais la soigner…
 
Il existe une règle implicite qui dit que si deux hommes discutent, il doit exister une distance minimale entre les deux protagonistes afin d’éviter qu’un geste malheureux n’entraine un contact physique incongru avec une partie non voulue de l’anatomie de l’autre.
 
Plus tard dans la même semaine, je participais à un cours de cardio (oui, j’aime bien le cardio) consistant à simuler des gestes de combat. Une petite pécore n’arrêtait pas de s’approcher de moi tout en essayant de me faire du eye-contact.
 
Cela me dérangeait beaucoup dans ma chorégraphie, brisant mon rythme et m’empêchant de faire les gestes avec une allonge correcte et d’y insuffler la vigueur nécessaire à ce genre d’exercice. Je dirais même qu’elle pourrissait carrément mon groove.
 
Excédé, je lui fis remarquer que je pourrais la blesser si elle ne faisait pas attention et elle me répondit qu’elle aimait avoir mal…
 
Il existe une règle implicite qui dit que si deux hommes qui ne se connaissent pas sont dans un vestiaire, ils ne doivent s’adresser la parole que si la surface de leur corps est assez couverte pour permettre une conversation sans aucune ambiguïté.
 
Et aujourd’hui, alors que je me déshabillais afin de prendre une douche bien méritée, un jeune éphèbe efféminé sortant de là où je me rendais, un simple pagne autour de la taille, m’informa du plaisir de prendre la douche après le sport.
 
J’acquiesçais, gêné, d’un signe de la tête quand il rajouta qu’il aimait le plaisir sous la douche…
 
Je me rendis compte alors qu’il était en train d’enfreindre la 1ère règle et je me souvins qu’il trainait avec toutes ces femmes qui avaient si aisément brisé tant des règles implicites qui régissent le quotidien masculin.
 
Et je compris alors cet intérêt soudain que je suscitais soudainement dans mon club de gym.
 
Bonjour, je m’appelle Victor LADOU. Et aujourd’hui, je me suis douché à la maison…

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents