Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma vie, son blog

Ma vie, son blog

Bonjour, Je m'appelle Victor LADOU. J'ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Et aujourd'hui, vous découvrez mon blog...


Ma première fois

Publié par Victor Ladou sur 2 Décembre 2016, 11:37am

Catégories : #Ma vie son oeuvre

Ma première fois
Le temps est une injure faite à notre mémoire, qui a la mauvaise habitude de se rappeler à nous aux moments les plus inopportuns.
 
Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU. J’ai 33 ans. Je mesure 1m88 pour 77 kilos. Je suis brun aux yeux verts. Et aujourd'hui, j'ai retrouvé le préservatif que je gardais religieusement dans mon vieux portefeuille. Me renvoyant à ma première fois...
 
C’est horrible quand on y pense. C’est horrible quand j’y repense. C’était horrible, je pense. C’était horrible. Je le pense.
 
Je ne sais pas comment faire une bonne entrée en matière sur ce sujet. Je ne le savais pas déjà à l’époque. Je ne suis pas sûr de l’avoir appris depuis. Est ce que je rentre directement dans le vif du sujet ? Est-ce que je tourne un peu autour du pot avant ? Bon, allez, je me jette à l’eau. Avant que mes souvenirs ne divergent.
 
La scène se passe chez elle. Entre midi et deux. A l’automne. Les feuilles tombent des arbres. Tout comme les habits des deux jeunes adolescents tout juste pubères que nous étions alors. Nous nous sommes glissés dans des draps bleus avec des silhouettes d’hirondelles imprimées dessus. Si les hirondelles ont la réputation de faire le printemps, celles-ci virent s’envoler à jamais celui de mon innocence perdue.
 
Alors première difficulté, et pas des moindres. Enfiler le préservatif avant de pouvoir l’en…tourer (ma partenaire) de tout mon amour. Alors, vérifier le sens, pincer le petit réservoir et… Géronimo !
 
J’étais dur. J’ai essayé de rentrer. C’était dur. Je suis quand même rentré. Elle a voulu que je sorte. J’ai paniqué. En un seul mot. Est-ce que je devais bouger et entamer un lent et long va-et-vient ? Est-ce que je devais rester immobile jusqu’à ce que la douleur s’estompe ou disparaisse ? Allais-je devoir renoncer à ce plaisir après avoir eu le privilège d’avoir eu la primeur d’un accès direct à son mont de vénus sans avoir à faire la queue ?
 
Ecoutant vaillamment mon courage, et puis ne sachant plus où aller, j’ai opté pour la solution de facilité : j’y suis, j’y reste. Après tout, le plus dur était déjà passé. Surtout pour elle. Je ne vous raconte pas le bordel qu’il y avait dans ma tête à ce moment-là. J’étais excité par l’idée que j’étais en train de faire l’amour. Mais en même temps, il ne fallait pas que je le sois trop pour que cela dure un minimum. Après tout, j’étais un homme à présent.
 
Et c’est à cet instant précis que tout a basculé.
 
J’ai voulu retarder le moment de mon éjaculation en essayant de penser à autre chose et très vite. Même les inventaires de Prévert n’étaient pas aussi bien remplis : vélo- roue- pompe à vélo (non pas pompe, pas pompe !!!) – jokari – élastique – kamoulox (non pas moule) - devoirs – lycée – cours – Mme Schwartz, ma prof d’espagnol (non, pas ma prof d’espagnol, pas pour ma première fois, et en plus j’ai cours avec elle à 14 heures et…) trop tard, c’est fini. Et merde. Incertain du temps, je jetai un rapide coup d’œil au radio réveil à affichage numérique rouge qui m’indiqua que j’avais tenu un certain temps. 7 minutes.
 
Excellent, j’étais dans la moyenne nationale d’un rapport normal.
 
Je me souviens que nous nous sommes échangés des pseudos mots d’amour qui ne voulaient plus rien dire. Nous nous sommes rhabillés. Avons changé les draps du lit qui étaient tâchés. Je ne sais pas ce qu’elle a donné comme explication à ses parents (c’était leur lit).
 
Nous avons rompu le lendemain.
 
Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU. Et j’ai lamentablement échoué en espagnol.

Commenter cet article

Melusine Hoffman 02/12/2016 10:36

J'ignore si je dois rire de la tournure (joli joli joli tout ça) ou vomir du coït dans le lit parental (non mais ça va pas bien ?)

Victor Ladou 02/12/2016 12:42

L'un n'empêche pas l'autre...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents