Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma vie, son blog

Ma vie, son blog

Bonjour, Je m'appelle Victor LADOU. J'ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Et aujourd'hui, vous découvrez mon blog...


Ascenseur

Publié par Victor Ladou sur 2 Septembre 2016, 16:00pm

Catégories : #Ma vie son oeuvre

Ascenseur
Si j’en crois les différents magazines féminins disséminés savamment dans le cabinet de mon coiffeur, il existe trois façons principales de rencontrer l’amour de sa vie : en soirée, à un mariage ou sur son lieu de travail.
 
Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU. J’ai 33 ans. Je mesure 1m88 pour 77 kilos. Je suis brun aux yeux verts. Et aujourd’hui j’ai pris l’ascenseur avec l’une de mes collègues.
 
Elle appartient à cette catégorie de femmes qui est absolument inclassable. Ni belle ni laide, avec un certain charme qui fait que l’on se dit que oui, on pourrait en tomber amoureux mais en même temps, une femme qu’il faut voir nue pour en être sûr.
 
Il vous faut aussi savoir que je n’aime pas les ascenseurs. Double phobie : claustrophobe et sociale. Je ne sais jamais quoi dire dans un ascenseur. Ni s’il ne va pas rester bloquer. Surtout que l’on ignore le temps que va durer le trajet. Et ce que pense l’autre.
 
Ce qu’il se passe dans ma tête :
 
« Je déteste prendre l’ascenseur. Surtout avec quelqu’un. C’est toujours embarrassant ces silences. Embarrassant… Et si je l’embrassais ? L'embrasser ? Quelle idée saugrenue ! Complètement idiot...En même temps... L'embrasser... Comme ça, juste pour le plaisir. Une pulsion. Pour faire comme dans les films. Serait-ce romantique ? Que se passerait-il ? En ai-je envie ? Et elle, le veut-elle ? Imaginons que je le fasse et que j’apprécie, mais pas elle. Ou l’inverse. Elle pourrait penser que je suis un gros pervers. En même temps, est-ce que je pourrais regarder son visage tous les jours en me levant et le soir en me couchant. Mouais, peut-être. Et si on se met ensemble mais qu’une fois nue je n’y arrive plus. Pas cool. Ou pire, que je sois mauvais. Et si c’était elle qui se moquait. Les femmes sont cruelles. En même temps, rien ne me prouve qu’elle n’ait pas envie que je l’embrasse. Ou pas. Compliquée cette histoire. M’a-t-elle déjà fait un signe qui laisserait entendre qu’elle serait d’accord si je l’embrassais ? Un jour, elle m’a emprunté un stylo, du coup… Mais peut-être me suis-je mépris sur ce signe. En même temps, je n’en ai pas vraiment envie, de l’embrasser. Quoique… Non… Mais quand même, ce serait une belle occasion. Surtout que je me souviens qu'elle m'a souri en empruntant mon stylo. Oui, c'est clair. Elle en a envie. Non, je ne peux pas. Elle ne m’attire pas. A moins que je ne veuille me convaincre qu'elle ne plait pas. Mais en même temps, elle a un petit truc qui fait que… Et si c'était la femme de ma vie ? Et si je ne le voyais qu'en l'embrassant ? Allez je me lance. Non, je ne peux pas. Si c'était la femme de ma vie et que je gâche tout en l'embrassant ? Adieu notre futur bonheur conjugal, notre belle maison, nos trois enfants... Et puis, quelles excuses si je me trompe? Dérèglement hormonal ? Schizophrénie ? Que c'est elle qui m'a aguiché ? Ouais, je vais la faire passer pour une salope, ça lui apprendra à embrasser les hommes dans les ascenseurs. Non mais oh.. Macarel j'en ai envie quand même. Un vrai nœud cornélien. Du coup je suis bien embêté. Est-ce que je l’embrasse au risque de me prendre une gifle et d’avoir une sale réputation ou bien est-ce que je reste là à guetter un signe de sa part ? Oui, je vais plutôt attendre et me la jouer dandy. Je vais même l’ignorer. Totalement… Ou je compte jusqu'à 3 et je l'embrasse. Oui, je vais compter. Pour appliquer la règle des trois secondes. Ouais, la fameuse règle qui dit qu'il faut se décider en moins de trois secondes. Trois secondes et paf, galoche... Mais rester romantique. Je vais lui caresser les fesses. C'est un signe d'attention et les femmes aiment les gestes affectueux. Mais pas trop. Il faut rester macho. Allez un...deux...
Ah merde, on est déjà arrivés ? Tant pis. Ou tant mieux. En même temps, c’est court un étage en ascenseur. Sauf quand il tombe en panne. J’aurais dû l’embrasser, flûte. Bah, et puis tant pis… 
Et mais attends, elle vient de fourrer sa langue dans ma bouche.
J’en étais sûr qu'elle en avait envie. M'emprunter un stylo alors qu'elle travaille aux fournitures…»
 
Ce qu’il se passe dans sa tête :
 
« Putain, mais pourquoi il me regarde comme ça ? Il paraît que si un homme vous fixe pendant plus de six secondes sans cligner des yeux c’est soit qu’il veut vous tuer, soit avoir une relation sexuelle avec vous. Oh mon dieu, faites qu’il veuille me tuer, s’il vous plaît. Allez, arrive, un étage, c’est vite parcouru. Allez, je sors enfin. Par contre, il a un beau cul. Bordel, je n’aurai pas du manger du gingembre hier soir, j’ai les lèvres en feu et ma libido est exacerbée. Oh et puis zut, quitte à passer pour une nymphomane, je lui roule une pelle… »
 
Ce qu’elle m’a dit :
« A ce soir, Victor… »
 
Ce que j’ai répondu :
« Cool... Okay... A ce soir... Ah merde, je ne peux pas… C’est l’anniversaire de ma mère… »

MAJ : je suis impardonnable, car j'ai oublié de mettre le lien du texte miroir de Caro.

Désolé...

Commenter cet article

Moi 03/09/2016 11:28

C'était donc ça!

Victor Ladou 03/09/2016 17:56

La réponse au pourquoi du comment, la semaine prochaine, même heure, même endroit...

Moi 02/09/2016 21:52

Mais tu n'as pas une compagne?

Victor Ladou 02/09/2016 22:38

Il a bien fallu que je la rencontre d'une façon ou d'une autre cette compagne...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents