Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma vie, son blog

Ma vie, son blog

Bonjour, Je m'appelle Victor LADOU. J'ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Et aujourd'hui, vous découvrez mon blog...


Classé 18+

Publié par Victor Ladou sur 12 Février 2016, 19:00pm

Catégories : #Ma vie son oeuvre

Classé 18+
S’il est un fantasme masculin partagé par tous les hommes en âge de fantasmer, c’est celui de la partie à trois. Je ne sais pas en quelle position dans le classement général mondial est placé celui de la nymphomane. Mais pour moi, il est en troisième position, après celui de l’institutrice bavaroise hispanophone…
 
Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU. J’ai 33 ans. Je mesure 1m88 pour 77 kilos. Je suis brun aux yeux verts. Et aujourd’hui, je réalise un de mes fantasmes.
 
Alors, je me doute parfaitement de ce que va être votre réaction à la lecture de cette introduction. Quel est le premier fantasme de ma liste ? Et le deuxième ? Mes amis, seule la pudeur qui me caractérise si bien m’empêche de vous répondre. Et le fait que ma mère lise ces lignes…
 
Attention, cette histoire est basée sur des faits réels. Afin de garantir l’anonymat des différents protagonistes, nous avons modifié les noms, les dates et les lieux. Hein ? Oui, à part le mien évidemment. Bande de moules…
 
C’était l’amie d’une copine d’un pote. J’avais été invité à la soirée d’une vague connaissance d’un collègue de bureau. Je sirotais tranquillement une boisson fermentée à base de houblon, quand ELLE m’a abordé.
 
Je pense que tout ceux qui me connaissent peuvent dire de moi que je ne suis pas un homme farouche et que je suis plutôt d’un naturel sociable. Et c’est pourquoi je L’ai laissée faire sans broncher.
 
ELLE était plutôt jolie pour SON genre et, heureux hasard, c’était exactement le mien. Beaux yeux, sourire enjôleur, bien en chair. Que demander de plus. Surtout que SA conversation était intéressante et, sans que je puisse vous expliquer comment, ma bouche fut soudain envahie par SA langue.
 
Je décidais alors de LA suivre, docile (n’oubliez pas que j’ai aussi un tempérament assez conciliant) jusque dans SON appartement qu’ELLE avait équipé, preuve d’un excellent sens pratique, d’un lit dans lequel ELLE m’invita à LA rejoindre.
 
Alors là, oubliez tout. Mais vraiment tout. Effacez ce sourire niais de votre visage. Règle numéro 1 : une nymphomane veut jouir. Règle numéro 2 : seul SON plaisir compte. Règle numéro 3 : bon courage si vous oubliez les deux première règles.
 
Non, parce que fantasme ou pas, et même si on a beau être un homme viril et plutôt complaisant, après deux heures d’assauts ininterrompus, et en ayant remis le couvert 3 ou 4 fois, quand ELLE se tourne vers vous en vous demandant ce que vous attendez pour LA sodomiser, vous devrez vous retenir de pleurer. Et c’est dur…
 
Enfin, ce n’est pas facile. Parce que dur, il vaut mieux cela le soit. Croyez-moi… Et soyez assurés que vous regretterez alors le manque de romantisme de cette situation quand vous vous exécuterez.
 
Et quand à la fin d’une nuit que je ne qualifierai pas par égard envers ma partenaire (enfin) comblée rassasiée, ELLE se glisse vers moi et me susurre à l’oreille : « Tu as été très bon. Repose toi bien parce que ce soir, j’invite une collègue prof, Paquita. J’espère que tu aimes les belles teutonnes. ».
 
Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU et ce soir, la nuit va être longue…

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents