Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma vie, son blog

Ma vie, son blog

Bonjour, Je m'appelle Victor LADOU. J'ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Et aujourd'hui, vous découvrez mon blog...


La volonté

Publié par Victor Ladou sur 8 Janvier 2016, 19:00pm

Catégories : #Ma vie son oeuvre

La volonté
Il y a des amours qui marquent. Et qui durent dans le temps. Mais parfois, on cesse d’y croire. Alors on part. Puis un jour, vient le temps des regrets. La vie, c’est des choix…
 
Bonjour, je m’appelle Victor LADOU et j’ai 33 ans. Je mesure 1m88 pour 77… 88 kilos !!! Mé damné !!! 88 kilos !!! Il faut que je me ressaisisse. Bon, régime, sport et puis tant qu’à y être, j’arrête de boire et de fumer et je trouve l’amour.
La volonté
Le régime :
 
La meilleure façon de perdre du poids, c’est de manger moins. Et mieux. Et de faire du sport. Bon, nous règlerons la question du sport plus tard.
Pour le moment, focalisons nous sur le régime.
 
Mais lequel ?
 
Il existe une multitude de régimes sur le marché que mon éditeur, moins par peur des représailles que parce qu’il en publie près de la moitié, refuse que je cite dans ce texte.
 
Je prends donc rendez-vous avec une nutritionniste.
 
Je vois son visage se décomposer au fur et à mesure que je lui explique mes habitudes alimentaires et je lis dans son regard effaré que ce n’est pas bon du tout.
 
Elle voit mon visage se décomposer au fur et à mesure qu’elle m’explique le principe de son régime, le prévisionnel de ma perte de poids avec sa courbe, la pesée des aliments, leur valeur nutritionnelle et calorique, les différents types d’aliment autorisés, la quantité allouée chaque jour et lit dans mon regard la détresse de l’homme acculé…
 
« Ce n’est qu’une question de volonté » me dit-elle.
 
La simple réflexion sur ce que je vais bien pourvoir manger et dans quelle quantité lors de la préparation de mon repas suffit à bruler autant de calories que Kasparov lors d’une partie d’échecs.
 
C’est pire que les problèmes arithmétiques de notre enfance avec les baignoires qui fuient et les trains qui se croisent. Si je cuisine 180 grammes de poisson avec 150 grammes de pommes de terre, avec une salade et 80 grammes d’haricots verts, combien pourrai-je manger de fromage sachant que j’ai pris un yaourt de 125 grammes ce midi ?
 
Par moment, j’ai l’impression de faire de la philosophie nietzschéenne. Un steak sans condiment. Dans l’assiette, de la salade, une tomate coupée en rondelle, un oignon haché. Le pain à part. Tout comme le fromage. Peut-on encore parler d’hamburger et si oui, à quel niveau du plan de la conscience existentielle se trouve-t-il ?
 
Mais bon, une fois par semaine, j’ai droit à un aliment « réconfort » ! Une bille de chocolat, une glace ou de la crème pâtissière, mais à consommer avec modération. Youpi ! Même à Auschwitz, les rations étaient meilleures, et cela ne les a pas empêché de perdre du poids.
 
« Et puis, ajoute-t-elle, plus d’alcool évidemment. »
Mon dieu, mais elle veut vraiment ma mort.
 
« Ce n’est qu’un question de volonté » me dit-elle.
La volonté
Le sport :
 
Couplé avec un régime, idéal pour perdre du poids.
 
Mais lequel ?
 
Et puis, j'en cherche encore la logique, lui dis-je. Elle m’explique que le sport est excellent pour la santé et la perte de poids. Et heureusement pour moi, comme quoi la vie est bien faite, ma nutritionniste est aussi coach sportif. Youpi !
 
J’essaye de lui expliquer que je suis allergique au sport, rien n’y fait. Pourtant, tous les symptômes sont bien là :
  • essoufflement
  • tachycardie
  • difficultés respiratoires
  • sueurs
  • douleurs musculaires
  • rougeurs
  • point de côté.
 
« Mais non, me rassure t-elle. Vous allez y arriver. Et puis, il faudra arrêter de fumer aussi. »
Mon dieu, mais cela fait trop d’un coup.
 
« Ce n’est qu’une question de volonté » me dit-elle.
 
Et elle m’inscrit d’office à son programme (intensif) de remise en forme. Du coup, à 100 euros la semaine, mon compte en banque aussi va fondre.
La volonté

L’amour :

 
Il me faut une motivation pour perdre du poids, et trouver l’amour reste la meilleure selon elle. Ma nutritionniste/coach sportive a aussi un diplôme de psychologie. Grâce à une thérapie, elle va pouvoir m’aider à reprendre le contrôle de ma vie et à enfin devenir stable sentimentalement parlant. 50 euros de plus par semaine, c’est mon banquier qui va finir névrosé.
 
D’ailleurs, il y a sûrement une de mes ex avec laquelle je souhaiterai me remettre.
 
Mais laquelle ?
 
Et comment ?
 
« Proposez, me dit-elle, je vous donnerai mon avis de professionnelle. Et de femme… »
 
Aurélie O, de l’école primaire ? Salut, tu m’avais prêté ton stylo Candy et je t’avais donné mon goûter. Je t’aime…
« Non, trop flippant. »
 
Florence D, du collège ? Salut, tu m’avais prêté ton stylo Creeks et je t’avais donné du Biactol. Je t’aime…
« Non, trop déprimant. »
 
Laurie I, du lycée ? Salut, tu m’avais prêté ton stylo Chevignon et je t’avais donné ma virginité. Je t’aime…
« Non, trop affligeant. »
 
Carine L, de la fac. Salut, tu m’avais prêté ton stylo Bic et je t’avais donné l’heure. Je t’aime…
« Non, trop nostalgique. »
 
Zoé E, de ma vie d’adulte ? Salut, tu m’avais prêté ton coeur et je t’avais donné des orgasmes multiples. Je t’aime…
« Non, trop désespéré. »
 
En désespoir de cause, je lui demandai alors comment faire pour sortir avec elle.
 
« Ce n’est qu’une question de volonté »
 
Epilogue :
 
Bref, quelques mois plus tard, grâce à ma nutritionniste/coach sportive/psychologue/petite amie, j’ai enfin repris le contrôle de ma vie. Je mesure toujours 1m88 pour (enfin) 77 kilos.
La volonté
Une fois mon objectif atteint, je décide de rompre avec ma nutritionniste/coach sportive/psychologue/petite amie pour la bonne raison qu'elle voulait que je me rase la barbe.
 
Et j’ai horreur des gens qui veulent me changer.
 
Et quand, effondrée, elle me demande comment elle va pouvoir vivre sans moi, je lui réponds :
 
« Ce n’est qu’une question de volonté »

Commenter cet article

Melusine Hoffman 08/01/2016 22:51

Cet article est formidable.


Mais genre vraiment hein !

Victor Ladou 08/01/2016 23:26

L'humilité et la modestie m'obligeraient à te répondre "merci".
Mais étant dépourvu de ces deux qualités, je me contenterais d'un "je sais"...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents