Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma vie, son blog

Ma vie, son blog

Bonjour, Je m'appelle Victor LADOU. J'ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Et aujourd'hui, vous découvrez mon blog...


Le préservatif

Publié par Victor Ladou sur 28 Octobre 2015, 19:00pm

Catégories : #La chronique du mercredi

Le préservatif
L'autre jour, je lisais un article sur la taxe tampon.
 
Du coup, le lendemain matin, j'en parlais avec mes collègues. L’une d’elle me fit remarquer que, certes les femmes devaient acheter des produits hygiéniques, mais les mecs eux avaient aussi des frais similaires avec les préservatifs.
 
Je ne sais pas si elle avait raison, ni comment cela passe de nos jours, mais back in my time, c'était les hommes qui achetaient les préservatifs.
 
Ou leurs mères.
 
Ce qui m'a rappelé beaucoup de souvenirs, plus ou moins plaisants.
Plus ou moins nombreux aussi...
 
J'ai grandi avec cette idée qui a été très fortement véhiculée par les campagnes médiatiques de l'époque et que l'on pourrait résumer ainsi :
«  - Si tu fais l'amour, tu vas choper le SIDA.
- Ah bon, mais euh...
- Le SIDA!
- Oui, mais comment dire...
- Et mourir!
- Y a quand même moyen…
- Du SIDA!
- Bon ben, tant pis alors... »
 
Heureusement que nos avions Canal+…
 
En ce qui me concerne, cela fait bien une bonne douzaine d'années que je n'en ai pas acheté.
La dernière fois, j'étais en couple depuis quelques années et j'ai dû en racheter suite à un problème de pilule.
 
Je me retrouve donc dans une pharmacie, perdu devant un rayon entier de boîte de préservatifs, cherchant juste une boite toute simple.
 
Je me suis fait la réflexion que je devais avoir une tête de puceau devant cet étal. Cela doit être pour cela qu'une gentille officine s'est approchée de moi.
 
Elle : « Besoin d'aide? »
Moi : « Pas vraiment, merci. Je doute que vous ayez une cabine d'essayage… »
 
Elle : « Quelle taille? »
Moi : « Aucune importance, je sais m'adapter. »
Vérité universelle n°1 : la taille compte.
 
Elle : « Pour son plaisir à elle? »
Moi : « Non merci. Nous avons déjà dépassé ce stade. »
 
Elle : « Retardateur d'éjaculation? »
Moi : « Ne m'insultez pas non plus. »
 
Elle : « Prenez celui-ci, il devrait vous aller comme un gant. »
Moi : « … »
 
J'ai donc pris une boîte de 10, basique, qui m'a couté 10 €.
Et je préfère vous dire qu'à ce tarif-là, c'est comme le plaisir, je les ai fait durer.
Et il n'y a pas que pour moi que la note a été salée et la pilule dure à avaler, si vous voyez ce que je veux dire...
Bref…
 
En ce qui me concerne, il m'est arrivé de me retrouver au lit avec des filles qui ne voulaient pas que je mette des préservatifs.
J'ai stoppé purement et simplement là où nous en étions.
Parfois non sans difficulté.
Et pourtant, elles étaient bonnes.
 
Je n'ai jamais eu que des rapports protégés avec les filles.
Parfois non sans difficulté.
Parce qu’elles étaient moches.
 
En ce qui me concerne, j'ai toujours trouvé scandaleux, l'arrêt de la capote à 1 franc (soit environ 0,15 centimes d'euros) parce que cela coutait trop cher.
 
D'abord parce que c'est toujours moins onéreux qu'une trithérapie et ensuite parce qu'ils ont arrêté au moment où je devenais (enfin) sexuellement actif.
 
Et que les magazines sur la série X-Files se multiplaient.
Cruel dilemme.
Où dépenser mon argent?
En ce qui me concerne, j'ai vite fait mon choix (vous avais-je mentionné que nous avions Canal+ à la maison?)
 
Et la galère les première fois (et les suivantes aussi d'ailleurs) où tu dois l'enfiler sur la partie turgescente de ton anatomie.
 
Etape 1 : ouvrir le sachet.
Même à tête reposée, ce n'est pas évident, alors en plein dans l'action du moment, je ne vous raconte pas.
Il faut déchirer le contenant sans déchirer le contenu.
Vérité universelle n°1 : ne jamais croire la mention "Ouverture facile".
 
Etape 2 : l'enfiler.
Dans la vie, tout a un sens, et même les préservatifs.
Et comme celui de la vie, il a aussi du mal à être trouvé.
Pincer le réservoir et dérouler sur le gland.
 
Limite, on a envie de baisser les bras et de dire "ce n'est pas grave, on verra plus tard…"
Surtout quand le temps de préparation est plus long que celui de le temps d'utilisation...
 
Etape 3 : le retirer.
Facile.
Sans en mettre partout?
Plus dur.
Dans les deux sens du terme…
Et puis, il faut penser à faire le petit nœud quand on a fini de jouer avec le gros…
Et sans trop tarder pour éviter que le pénis ne commence à mollir et que le préservatif reste coincé.
 
Oui, ça sent le vécu.
A votre avis, pourquoi on se retire le plus rapidement après l'acte?
En plus de pouvoir dire le plus rapidement à son meilleur ami que « les mœurs de la femme n'ont plus aucun secret pour moi. » évidement…
 
Et comme le dit si bien le vieil adage : « Il n'y a rien de pire qu'un trou dans un préservatif, sinon un préservatif dans le trou… »

Commenter cet article

Melusine Hoffman 25/11/2015 15:46

Je rattrape enfin mon retard (et le premier que je lis me fait beaucoup rire.)
Et en temps que fille, je pense les capotes devraient être l'accessoire de base dans tout sac à main de célibataires, au même titre que les tampons.

Victor Ladou 28/11/2015 17:50

C'est pas faux, sauf si tu dois te trimballer un paquet de préservatifs quand tu pénis fait 24 cm au repos...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents