Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma vie, son blog

Ma vie, son blog

Bonjour, Je m'appelle Victor LADOU. J'ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Et aujourd'hui, vous découvrez mon blog...


Le jugement...

Publié par Victor Ladou sur 11 Septembre 2015, 19:00pm

Catégories : #Ma vie son oeuvre

Le jugement...

Quoi de plus désagréable au monde que de se faire juger ? Mis à part se faire juger par des bordelais et/ou des marseillais et/ou des parisiens évidemment.

Se faire juger par des êtres censés nous aimer.

Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU et j’ai 33 ans. Je mesure 1m88 pour 77 kilos. Je suis brun aux yeux verts. Et je parle à mes animaux.

Chez moi, il y a deux labradors femelles et une chatte. Oui, je sais, je n’aime que les femelles. Mais c’est parce que j’ai horreur de voir une paire de roubignoles se baladant juste sous mon nez.

Souvent, quand je parle à mes chiennes, je lis dans leurs yeux une interrogation. Elles se demandent ce que je peux bien leur raconter, si je ne suis pas devenu fou à leur parler tout le temps comme ça, alors qu’elles et moi savons parfaitement qu’elles ne comprennent rien à ce que je leur dis.

Parfois aussi, je sens que je vais trop loin dans mes propos et dans ma folie labiale. Elles me jettent alors un regard désapprobateur et rempli de sous-entendus. Je m’arrête alors dans mon monologue et leur offre une petite caresse que je juge suffisante en guide d’excuse.

Pendant ce temps-là, ma chatte nous observe avec ce regard méprisant que seule la race féline, et les féministes jugeant l’état de leurs rideaux, possèdent. Quand je lui demande alors ce qui ne va pas, elle tourne la tête et m’ignore somptueusement.

Par contre, dès que je me pose dans le canapé, m’assieds à table ou qu’elle juge que je devrais m’occuper d’elle, elle se jette sur moi avec un regard rempli d’amour et d’autosatisfaction.

Il faut la voir réclamer, la tête fière, le port hautain, me jugeant tout juste bon pour la caresser, la nourrir, lui changer sa litière ou lui servir de coussin. Elle me considère comme un être inférieur qu’elle tolère à peine.

C’est dans ces moments-là que je regrette que ma mère ait jeté le reste de Zyclon Cat, le jugeant trop dangereux, tout comme le jugement de la cour m’ayant condamné pour cruauté sur animaux.

Bref, ne me jugez pas trop vite sur mes dires. C’est juste que parfois, je suis fatigué la compagnie des hommes et préfère discuter avec des êtres vivants qui m’aiment de façon inconditionnelle, quoique je dise, quoique je fasse.

Bonjour, je m’appelle Victor LADOU. Et je devrais peut-être appeler ma mère…

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents